Commentaires:

Commentaire de: Françoise B. [Visiteur]

Information à consulter
Dépêche AFP du 29 Janvier 2014 :

Un quart du chauffage de l’aéroport de Roissy désormais assuré au bois

Une chaufferie à bois a été mise en service cet hiver à l’aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle, permettant d’assurer près de 25% de la production de chaleur annuelle du site, a annoncé mercredi la société Aéroports de Paris (ADP).

Cette centrale de chauffage à bois, constituée de deux chaudières d’une puissance de 7 mégawatt-heure et qui était en test depuis l’hiver dernier, “fonctionne désormais à plein régime", a précisé à l’AFP le directeur de l’aéroport de Roissy, Franck Goldnadel.

L’installation “fournit l’équivalent de 25% de notre chauffage", a ajouté M. Goldnadel, qui a souligné “l’intérêt économique” du projet, dans un contexte de hausse des prix du gaz, mais aussi son “avantage environnemental", face au réchauffement climatique.

Selon ADP, cette chaufferie va éviter l’émission de 18.000 tonnes de CO2 par an et va permettre de porter à près de 15% la part des énergies renouvelables dans le bouquet énergétique d’Aéroports de Paris.

La centrale à bois est approvisionnée en majorité avec des résidus de coupes de bois, dans le cadre d’un partenariat avec l’Office national des forêts. Quelque 40.000 tonnes de bois, provenant principalement de forêts situées dans un rayon de 50 km autour de l’aéroport, seront consommées chaque année.

“L’objectif, c’est de réduire l’empreinte environnementale de l’aéroport", a indiqué Franck Goldnadel. Le gestionnaire des aéroports parisiens s’est donné pour objectif d’arriver à une part de 23% d’énergies renouvelables d’ici à 2020.

31.01.14 @ 20:13
Commentaire de: Bajolet [Visiteur]
5 stars

Ceci explique peut être cela!!

02.02.14 @ 17:13
Commentaire de: vincent [Visiteur]

Bonjour ,
je rejoins le commentaire sur la destruction massive de notre forêt de Coye. Incompréhensible !??! Zones de coupes très proches des lisières, arbres remarquables abattus, collines dévastées par les ornières etc. etc.
je pratique la forêt de Coye depuis 28 ans et il m’arrive du jour au lendemain de ne plus reconnaitre un sentier.
La mairie ne devrait-elle pas éditer et diffuser ( au moins sur son site ) la liste des arbres “remarquables” , et pourquoi pas éditer aussi un parcours de randonnée qui passerait par tous les points intéressants de la forêt (et du village) de Coye? Cela pourrait intéresser les nombreux randonneurs (Coyens et autres) et permettrait aussi une “veille” sur ces points “remarquables” ?

07.03.14 @ 13:59
Commentaire de: [Membre]
5 stars

Bonjour,

Ma maison est sur un terrain enclavé en forêt de Coye. Suite l’abattage des arbres en forêt et de fuites à répétition du réseau d’eau potable, des inondations sur le terrain arrivent à chaque précipitation importante.
Un arbre (chêne ou hêtre) absorbe des milliers de litres d’eau par an et stoppe le ravinement de l’eau pluviale..
Après de nombreux courriels, appels téléphoniques et visites en Mairie Monsieur le Maire François Deshayes accompagné du Maire Adjoint M. Bernard Varon s’est déplacé sur place afin de constater les dégâts provoqués.
Ils m’ont expliqué que c’était un problème d’eau pluviale donc pas du ressort de la municipalité ! Article 640 et 641 du code civil.J’ai appris que la maison était sur un marais…. alors qu’un ruisseau coule dans la forêt et qu’une partie du terrain est sablonneux….
Le cours du ruisseau est jonché de débris d’arbres et de palette de bois… D’où des mares en contrebas provoqué par de retenues artificielles!
Si la municipalité ne peut intervenir pour la préservation de la Forêt ,que peuvent faire les habitants qui subissent ces dégats ?
Toute information pour une action efficace est la bien venue;
Cordialement.

07.03.16 @ 17:09
Commentaire de: [Membre]
3 stars

Effectivement, cela était à prévoir, le ravinement est néfaste à votre habitation mais c’est toute la forêt, son sol et ses petits habitants qui en pâtissent. Il est incroyable que tous ces inconvénients qui n’ont rien de mineurs n’aient pas été pris en compte. Les Coyens et tous ceux qui sont concernés par ces coupes mal gérées en forêts doivent réagir. La presse aussi doit être avertie.

14.03.16 @ 12:29
Commentaire de: [Membre]
5 stars

Bonjour,

Oui Monsieur ou Madame Caillou ces abattages sont effectués par des bucherons envoyés par les acheteurs de bois sur pied.
Le but principal est une rentabilité rapide de vente de bois… Rien à voir avec le développement durable , Grenelle de l’environnement et COP21 dont on nous berce par médias interposés.
Une pétition est lancée:
https://www.change.org/p/l-administrateur-du-domaine-de-chantilly-institut-de-france-et-l-onf-de-chantilly-sauvons-la-for%C3%AAt-de-chantilly?recruiter=240254396&utm_source=share_petition&utm_medium=email&utm_campaign=share_email_responsive

Cette pétition a déjà obtenu 50 signatures en deux jours!
Cordialement.

15.03.16 @ 12:32
Commentaire de: [Membre]

Ce mercredi 16 mars, l’article de Joseph Joly dans Oise Hebdo,informe sur cette pétition et donne le lien. Pour illustration, une photo de jolies décos sur les arbres abattus de l’allée de la ménagerie. Les promeneurs ont exprimé leur mécontentement à l’encontre de l’ONF!

16.03.16 @ 19:06
Commentaire de: [Membre]
5 stars

Bonjour,

L’Institut de France propriétaire de la forêt doit combler des déficits dus à une gestion "manquant de rigueur" régulièrement "épinglée" par la Cour des Comptes.
lien vers le site de la Cour des Comptes :
https://www.ccomptes.fr/Publications/Publications/L-Institut-de-France-et-les-cinq-academies-un-patrimoine-exceptionnel-une-gestion-manquant-de-rigueur
dans le rapport complet à partir de la page 69 les rapporteurs expliquent la gestion du domaine de Chantilly…
En progrès mais peut mieux faire !
Cordialement.

17.03.16 @ 19:08
« France 3 Picardie : Session de rattrapage pour le legs DelvigneLa paix - quels meilleurs vœux peut-on faire? »
© coye29.com 2008 ---->
Articles RSSCommentaires RSS Se connecter