Derniers Commentaires

En réponse à: Le communiqué d'EDF qui jette un froid

Commentaire de: cantournet [Visiteur]

Eh bine, quelle énergie, que de revendications, que de justesse dans tous ces propos! La belle endormie serait-elle en train de se réveiller à une cause c(it)oyenne? Deshayes, mais les quelles?

Bon courage, profitez de cet environnement merveilleux et continuez à lutter pour le rendre encore plus accessible, plus partagé, plus ouvert… Ne renoncez pas!

20.04.18 @ 09:35 Répondre à ce commentaire

En réponse à: Le communiqué d'EDF qui jette un froid

Commentaire de: yann [Visiteur]

"Messieurs les élus, soyez les premiers à donner l’exemple si vous voulez que les Français vous écoutent."

S’il n’y avait qu’en matière d’économies d’énergies que l’on attendait (vainement) que les élus montrent l’exemple….

21.01.17 @ 11:10 Répondre à ce commentaire

En réponse à: Le communiqué d'EDF qui jette un froid

Commentaire de: LEBRET Claude [Visiteur]

Chacun doit effectivement montrer l’exemple. Pour cela, utilisons moins nos voitures et marchons. Il faut, néanmoins, signaler que la commune de Coye la Forêt, aide les particuliers au financement de vélos électriques.

20.01.17 @ 18:31 Répondre à ce commentaire

En réponse à: Le communiqué d'EDF qui jette un froid

Commentaire de: Jacqueline Chevallier [Visiteur]

… et que dire des illuminations de Noël accrochées dans nos rues dès le mois de novembre et qui scintillent toute la nuit alors que les enfants dorment ; que dire, dans les magasins, des étagères réfrigérées qui ne sont pas fermées par des portes vitrées comme si, à la maison, nous laissions notre frigidaire grand ouvert toute la journée ; que dire des terrasses de café chauffées quoique protégées par une simple bâche ?
Éclairer le ciel la nuit, chauffer les trottoirs, construire des patinoires ou des pistes de neige dans les pays chauds et des bulles tropicales à 29 ° toute l’année dans les pays froids (cf. le projet de center-parc de Roybon dans l’Isère), arroser des pelouses de golf (on appelle ça un "green", ça fait plus chic) dans des régions arides… à croire qu’on fait un concours d’inventions contre-nature…

Après nous avoir répété pendant des années que le nucléaire était la garantie de notre indépendance, après nous avoir encouragé à l’équipement tout électrique, après des années de pétrole pas cher où l’on balançait l’énergie par les fenêtres, voilà qu’on nous ressasse des messages alarmistes sur les pénuries qui nous guettent !

Oui, comme les colibris, chacun d’entre nous doit prendre sa part, ne nous déchargeons pas de nos responsabilités individuelles, et rappelons-nous que l’énergie la moins chère et la moins polluante est celle qu’on ne consomme pas !
Mais que les gros consommateurs que sont les entreprises et les pouvoirs publics cessent de nous donner l’exemple du gaspillage éhonté ! Et qu’ils s’orientent, avant qu’il soit trop tard, vers la transition énergétique !

20.01.17 @ 15:54 Répondre à ce commentaire

En réponse à: Le communiqué d'EDF qui jette un froid

Commentaire de: [Membre]

On essaie en permanence de culpabiliser les particuliers (les feux de cheminées lors des pics de pollution !). S’il faut « soulager le réseau », on pourrait aussi désigner toutes les publicités énergivores sur panneaux déroulants rétroéclairés, enseignes lumineuses géantes et autres écrans vidéo.

20.01.17 @ 10:42 Répondre à ce commentaire

En réponse à: Changement et continuité

Commentaire de: SNCFVamtuer [Visiteur]  
*----

vous ne devez pas prendre le TER souvent, et pas aux heures de pointe…
Un smartphone a l’avantage de prendre peu de place. Quand les trains sont courts et qu on voyage dans ls aisselles des autres, quand on doit passer le temps (train en retard, surcharge du suivant etc.) et qu on est heureux de ne pas avoir son Pleiade sur soi…
aidez nous à retrouver le plaisir de voyager avec la certitude d’une place assise et peut etre verrez vous les livres reprendre leur place ;)

24.04.16 @ 17:01 Répondre à ce commentaire

En réponse à: La destruction massive de notre forêt

Commentaire de: [Membre]
*****

Bonjour,

L’Institut de France propriétaire de la forêt doit combler des déficits dus à une gestion "manquant de rigueur" régulièrement "épinglée" par la Cour des Comptes.
lien vers le site de la Cour des Comptes :
https://www.ccomptes.fr/Publications/Publications/L-Institut-de-France-et-les-cinq-academies-un-patrimoine-exceptionnel-une-gestion-manquant-de-rigueur
dans le rapport complet à partir de la page 69 les rapporteurs expliquent la gestion du domaine de Chantilly…
En progrès mais peut mieux faire !
Cordialement.

17.03.16 @ 19:08 Répondre à ce commentaire

En réponse à: La destruction massive de notre forêt

Commentaire de: Marie Louise [Membre]

Ce mercredi 16 mars, l’article de Joseph Joly dans Oise Hebdo,informe sur cette pétition et donne le lien. Pour illustration, une photo de jolies décos sur les arbres abattus de l’allée de la ménagerie. Les promeneurs ont exprimé leur mécontentement à l’encontre de l’ONF!

16.03.16 @ 19:06 Répondre à ce commentaire

En réponse à: La destruction massive de notre forêt

Commentaire de: [Membre]
*****

Bonjour,

Oui Monsieur ou Madame Caillou ces abattages sont effectués par des bucherons envoyés par les acheteurs de bois sur pied.
Le but principal est une rentabilité rapide de vente de bois… Rien à voir avec le développement durable , Grenelle de l’environnement et COP21 dont on nous berce par médias interposés.
Une pétition est lancée:
https://www.change.org/p/l-administrateur-du-domaine-de-chantilly-institut-de-france-et-l-onf-de-chantilly-sauvons-la-for%C3%AAt-de-chantilly?recruiter=240254396&utm_source=share_petition&utm_medium=email&utm_campaign=share_email_responsive

Cette pétition a déjà obtenu 50 signatures en deux jours!
Cordialement.

15.03.16 @ 12:32 Répondre à ce commentaire

En réponse à: La destruction massive de notre forêt

Commentaire de: [Membre]
***--

Effectivement, cela était à prévoir, le ravinement est néfaste à votre habitation mais c’est toute la forêt, son sol et ses petits habitants qui en pâtissent. Il est incroyable que tous ces inconvénients qui n’ont rien de mineurs n’aient pas été pris en compte. Les Coyens et tous ceux qui sont concernés par ces coupes mal gérées en forêts doivent réagir. La presse aussi doit être avertie.

14.03.16 @ 12:29 Répondre à ce commentaire

En réponse à: La destruction massive de notre forêt

Commentaire de: [Membre]
*****

Bonjour,

Ma maison est sur un terrain enclavé en forêt de Coye. Suite l’abattage des arbres en forêt et de fuites à répétition du réseau d’eau potable, des inondations sur le terrain arrivent à chaque précipitation importante.
Un arbre (chêne ou hêtre) absorbe des milliers de litres d’eau par an et stoppe le ravinement de l’eau pluviale..
Après de nombreux courriels, appels téléphoniques et visites en Mairie Monsieur le Maire François Deshayes accompagné du Maire Adjoint M. Bernard Varon s’est déplacé sur place afin de constater les dégâts provoqués.
Ils m’ont expliqué que c’était un problème d’eau pluviale donc pas du ressort de la municipalité ! Article 640 et 641 du code civil.J’ai appris que la maison était sur un marais…. alors qu’un ruisseau coule dans la forêt et qu’une partie du terrain est sablonneux….
Le cours du ruisseau est jonché de débris d’arbres et de palette de bois… D’où des mares en contrebas provoqué par de retenues artificielles!
Si la municipalité ne peut intervenir pour la préservation de la Forêt ,que peuvent faire les habitants qui subissent ces dégats ?
Toute information pour une action efficace est la bien venue;
Cordialement.

07.03.16 @ 17:09 Répondre à ce commentaire

En réponse à: Des vœux, pour quoi faire ?

Commentaire de: geneviève [Visiteur]  
***--

Oui, Maurice, se dire "bonne année", cela ne veut pas dire grand’chose, puisque la nouvelle année sera ce qu’elle sera !
Mais elle sera surtout ce que chacun voudra bien en faire… et j’aimerais quand on dit "bonne année", que l’on comprenne que, face à tout événement, personnel ou non, on peut le vivre en l’accueillant, en lui donnant un sens, et en réagissant avec sérénité, confiance et bienveillance, tant envers nous-mêmes qu’envers les autres, et pour cela, le "vivre ensemble" et la solidarité sont indispensables…. car l’individualisme ne donne ni le bonheur, ni la joie… "bonne année" peut alors se traduire "ouvre ton coeur à tout ce qui va advenir !".

08.01.16 @ 22:55 Répondre à ce commentaire

En réponse à: Aide aux réfugiés, solidarité à Coye.

Commentaire de: [Membre]

Il y a une autre reunion ouverte à tous lundi 21 septembre à 19h30 dans un lieu qui reste à definir

11.09.15 @ 13:16 Répondre à ce commentaire

En réponse à: Aide aux réfugiés, solidarité à Coye.

Commentaire de: Camille [Visiteur]

Bravo à Mme Uzan pour cette initiative.
Savez-vous si les écoles, les parents d’élèves, les associations et l’équipe municipale ont été invités ?

09.09.15 @ 17:21 Répondre à ce commentaire

En réponse à: Le roi de notre forêt se meurt

Commentaire de: julien69r [Visiteur]
*****

Oui c’est triste et que pensez des milliers d’arbres qui sont abattus volontairement par l’homme ….
Là, c’est triste mais c’est la nature: un arbre n’est pas éternel donc l’idée d’en replanter un parait la bonne pour transmettre le respect de la nature aux générations suivantes.
Tout ça bien sûr en faisant comme si on n’abattait pas des milliers d’arbres à l’autre bout de la planète. Mais bon, ceux là on les voit pas donc ça va …

04.08.15 @ 01:42 Répondre à ce commentaire

En réponse à: Le roi de notre forêt se meurt

Commentaire de: dominique [Visiteur]

Je ressens exactement ce qu’exprime le commentaire de Burstein, un arbre c’est comme un humain mais mieux encore, il ne juge pas mais subit…

25.05.15 @ 21:07 Répondre à ce commentaire

En réponse à: Le roi de notre forêt se meurt

Commentaire de: [Membre]

Je suis vraiment émue en voyant ces images. Dans la famille, nous sommes 3 générations à être montées dans les Trois Frères pendant notre enfance : mon père, Claude, Mon frère Olivier et ma sœur Anna, et mes enfants, Raphaël et Pablo, mes neveux et nièces. C’est un peu comme si un membre de notre enfance était arraché. Cet arbre fait partie de tant de familles ! Il a été témoin de l’histoire, des histoires…

02.04.15 @ 11:48 Répondre à ce commentaire

En réponse à: L’avenir de Coye

Commentaire de: [Membre]

J’adore la photo de la Reine Blanche

24.02.15 @ 16:31 Répondre à ce commentaire

En réponse à: L’avenir de Coye

Commentaire de: Marie Louise [Visiteur]

Je souscris tout à fait à ce qui a été dit. J’ai de jeunes voisins qui habitaient Paris et se sont installés récemment. Ils sont ravis. Ils ont choisi Coye pour l’environnement, l’agrément du village. Ils n’ont pas cherché une abondance de commerces, ni un supermarché. Sinon ils seraient allés à Saint Maximin.
La richesse de Coye est ailleurs : outre l’environnement remarquable, nous avons un festival de théâtre depuis plus de 30 ans, un salon de peinture qui fêtera bientôt ses 50 ans, une école de musique, des concerts réguliers, de très nombreux clubs sportifs, deux groupes scolaires, une bibliothèque bien fournie, une cantine scolaire, un centre culturel, un centre aéré pour les enfants… des commerces, un marché, un bon réseau d’artisans.
Bien sûr, il nous manque Cora, Auchan, Carrefour, Leclerc and co. C’est à ces veaux (d’or?)qu’il faudrait sacrifier tout cela?

08.12.14 @ 20:54 Répondre à ce commentaire

En réponse à: L’avenir de Coye

Commentaire de: Jacqueline Chevallier [Visiteur]

Je suis complètement d’accord avec Maurice Delaigue.
Depuis trente ans le nombre d’habitants ne cesse d’augmenter et le nombre de commerces ne cesse de diminuer. Ce qui prouve bien que ce ne sont pas les commerces qui rendent notre ville attractive.
Aucun grand projet de réaménagement ou de rénovation ne changera le phénomène de société qui veut que les Coyens vont majoritairement faire leurs courses dans les grandes surfaces environnantes, c’est une tendance lourde dont on constate que la rénovation du marché n’a pas réussi à l’endiguer. La destruction du cœur de ville avec notamment la suppression de l’école ne fera qu’accélérer le processus.
Et pourtant Coye-la-Forêt reste un village très vivant. Pourquoi ? tout simplement parce qu’il n’y a pas que le commerce pour faire vivre une collectivité. Loin de là. Le commerce, s’il est prospère apporte des ressources à une commune, mais pas de la vie.

Outre la vitalité de son réseau associatif, ce qui rend Coye-la-Forêt attractif, c’est son environnement, la préservation de son caractère traditionnel et rural, le fait que la commune a gardé son aspect de village marqué par l’Histoire. Transformez-le en ville nouvelle, et il ne présentera plus le même intérêt, ni le même charme.
Au lieu de dépenser 100 000 € dans une étude de "faisabilité" (quand on ne sait même pas ce qui doit être fait, comment peut-on dire si ce sera faisable ?), au lieu de cela on devrait commencer par interroger les Coyens sur ce dont ils ont envie : leur demander ce qui leur plaît à Coye-la-Forêt, comment ils envisagent de faire évoluer leur cadre de vie, mener ce que l’on appelle une enquête d’opinion, prendre la peine de consulter la population tout simplement, au lieu de décider avec des technocrates et à la place des citoyens de ce qui peut ou doit être fait.
Pourquoi la nouvelle municipalité n’a-t-elle pas fait part de ses intentions concernant le cœur de ville au cours de la campagne électorale lors des dernières élections ? Pourquoi n’a-t-elle pas inscrit explicitement ce projet "pharaonique" dans son programme ? On aurait pu en discuter. Ce serait bien utile que les Coyens soient largement consultés et qu’ils puissent s’exprimer sur le sujet. C’est ainsi que l’on devrait envisager la vraie démocratie.

07.12.14 @ 18:37 Répondre à ce commentaire
© coye29.com 2008 ---->
Articles RSSCommentaires RSS Se connecter