Commentaires:

Commentaire de: Jacqueline Chevallier [Visiteur]

Ce qui est très beau dans les crèches de Paul, c’est qu’on peut les regarder, à la fois et tour à tour, de près et de loin.
Quand on entre dans le salon où la crèche est installée, on la découvre de biais, dans un recoin de la pièce : mouvement d’ensemble, tous les personnages convergent vers un trou creusé dans la falaise, et le regard est attiré vers la grotte où l’enfant vient de naître. C’est l’événement, le sujet central.
Et puis on s’approche et on découvre tous les détails, “anecdotiques” comme dit Paul, les vignes sur les terrasses, les platanes sur la place du village, une maison en ruine, le petit pont sur le torrent ; et tout est précis, soigné, joliment stylisé tout en rappelant de façon très reconnaissable la réalité du pays provençal.
On ne se lasse pas devant ce paysage miniature animé de personnages comme vivants et on reste là, émerveillé.

21.01.19 @ 21:39 Répondre à ce commentaire
Commentaire de: costil [Visiteur]  
*****

Quel dommage de ne pas la voir en entier comme j’ai pu le faire chez Paul, tous les ans il nous montre des merveilles surtout quand on sait comment et avec quoi elles sont réalisées

30.01.19 @ 14:40 Répondre à ce commentaire


Formulaire en cours de chargement...

« LES ANCIENS ET LES NOUVEAUX11 novembre 2018 à Coye-la-Forêt »
© coye29.com 2008 ---->
Articles RSSCommentaires RSS Se connecter