Commentaires:

Commentaire de: Charpiot thierry [Visiteur]  

J’avoue être surpris par la posture de Monsieur Para. Madame Hamouchi a trouvé fort juste de venir au devant d’un spectacle professionnel de Calliope “Elvira ou l’atroce fin d’un séducteur” et a obtenu de notre part l’autorisation de distribuer des prospectus concernant le festival amateur d’Orry. Lire dans la bouche de Monsieur le Maire son refus de promouvoir tout spectacle externe à sa ville me semble en effet en contradiction avec l’effet recherché et m’emmène plus simplement à me demander ou est la transparence et la réciprocité que l’on est en mesure d’attendre de la part d’un élu.

24.02.12 @ 19:15 Répondre à ce commentaire
Commentaire de: Charpiot thierry [Visiteur]

J’ai compris ! Je viens de lire un article passionnant sur comment Monsieur Para traitait ses concitoyens et notamment un adjoint au maire renvoyé dans ses foyers sans ménagement… Je tiens cet article à votre disposition. C’est édifiant. Monsieur Para a un conception très personnelle de sa fonction et gare à celui qui se met en face de sa route ! Dans notre jargon c’est un pétage de câbles.

25.02.12 @ 16:32 Répondre à ce commentaire
Commentaire de: Marie Louise [Membre]

L’auteur de l’article qui a rencontré Monsieur le maire d’Orry-la-ville est sans doute à l’origine d’une interprétation erronée des propos de celui-ci. Le site internet d’Orry est très fréquenté, nous a dit Monsieur Serge Para et comme il est très vivant et fréquemment remis à jour - nous avons pu le constater - , la mairie est très sollicitée par de nombreux annonceurs de diverses manifestations. Comme ses colonnes n’y suffiraient pas, elle a décidé de se cantonner à l’actualité orrygeoise. A la seule exception du Festival de Coye. Ce qui est un honneur. De même sur le site municipal de Coye vous ne trouverez aucune promotion des activités extérieures au village. Notre association, Ensemble pour Coye, n’y figure même pas… Notre blog, coye29.com, rend compte de ce qui se passe à Coye, mais il s’ouvre parfois et va jusqu’à Orry, Ermenonville, voire Avilly Saint-Léonard! Quel voyage!!
Longue vie au théâtre.

26.02.12 @ 00:32 Répondre à ce commentaire


Formulaire en cours de chargement...

« Elvira ou l’Atroce fin d’un séducteur, de Anca VisdeiGrand-peur et misère du III° Reich, de Bertolt Brecht »
© coye29.com 2008 ---->
Articles RSSCommentaires RSS Se connecter