Commentaires:

Commentaire de: yann [Visiteur]

Tout d’abord merci pour vos présentations et votre implication dans la vie collective.
Contrairement à vous je trouve inutile et contreproductif l’introduction dans les élections communales d’étiquettes politiques.
D’une part parce qu’elles ne signifient plus grand chose aujourd’hui (il suffit de voir l’(in)"action” de la majorité nationale actuelle et la pantalonnade jouée par l’actuel Président de la République) et d’autre part car il y a des gens efficaces, honnêtes et remarquables dans tous les partis politiques et que les personnes sont plus importantes que les étiquettes politiques.
Je trouve dommageable pour la vie locale, cette tendance en France de vouloir sanctionner le pouvoir en place en votant contre un parti politique plutôt que pour des personnes compétentes.
Le vieux débat “gauche / droite” est bien dépassé, vouloir porter le débat sur ces clivages archaïques dénote quand même d’une forme de pensée manquant de vision d’avenir.
Ce qui compte aujourd’hui s’est d’agir, si possible avec une vision à long terme pour l’intérêt commun et pour l’avenir des générations présentes et futures. C’est de réfléchir à de vraies solutions pour sortir notre économie de l’ornière dans laquelle elle se trouve. C’est de mettre en place un cycle d’éducation efficace et utile. C’est de renouveler la classe politique qui a fait son temps, de limiter le cumul et le nombre de renouvellement des mandats électifs, de sortir des clivages gauche /droite qui n’ont pas de sens.
Quand je lis dans certaines présentations les oppositions faites entre les « gens aisés et ceux qui rament » et autres clichés je me dis que nous sommes bien loin d’avancer la bonne direction.
Ce genre d’images ne devrait plus avoir sa place aujourd’hui dans programmes électoraux. Vouloir sans cesse opposer les gens plutôt que de les rassembler est contre productif. Vouloir faire toujours porter la misère sociale sur ceux qualifiés de nantis est un raccourci simpliste qui fait de moins en moins recette.
La « gauche » n’a pas le monopole du social et de la solidarité. Elle n’est pas un exemple en terme d’écoute, de démocratie et d’ouverture.
Les français évoluent et ne sont plus demandeurs d’un état providence qui encourage l’assistanat.
De plus en plus les gens prennent la mesure de la réalité économique et de la distorsion qui existe entre les politiques et le peuple.
Vous écrivez que vous ne vous engagez pas dans une campagne démagogique, pourtant vos 6 propositions ouvrent une large part à la démagogie.
1 : Dynamiser la vie locale :
Renforcer le commerce de proximité : comment ? Avec quels moyens ? Comptez-vous changer les habitudes de consommations des coyens ?
Développer les rencontres solidaires et intergérationnelles ! Ca claque ! Mais concrètement ça signifie quoi ?
Aider l’activité économique : De quelle manière ? En stigmatisant les « gens aisés », les petits patrons, les investisseurs ?
Développer le tourisme : Comment ? Avec quels moyens ? Quels objectifs ?
2 Gérer et associer de façon transparente :
C’est sans doute une bonne idée, mais combien de personnes assistent au conseil municipal ?
Combien de personnes sont prêtes à s’investir sérieusement dans des actions collectives ?
3 Rénover notre espace urbain
Il faudrait aussi apprendre à le préserver
4 Agir et partager au sein de la communauté de communes :
Entre le désengagement de l’état dans le financement des communes et l’ajout de différentes couches décisionnelles qui génèrent plus de coûts que d’avantages pour le contribuable, vous comptez financer comment tous vos projets de création alors que l’entretien de l’existant est souvent mal ou pas fait faute de budget suffisant.
5 Des priorités pour l’enfance
On parle beaucoup dans les médias et les programmes politiques de droits et assez peu des devoirs.
Cantine a coût modéré et progression vers le biologique. Coût modéré et produits bio font rarement bon ménage.
6 Préserver notre environnement
La encore ça tient plus de l’éducation et du civisme.
Je serais assez intéressé de connaître les coûts de vos différents projets, les recettes sur lesquelles vous comptez pour les financer. Les économies que vous comptez générer sur certains budgets.
Vos positions sur la fiscalité locale. Comment comptez-vous répartir les charges toujours plus importantes qui pèsent sur l’économie locale ?
Après les mots les chiffres. Nous attendons du concret, pas des mirages.

21.02.14 @ 19:34 Répondre à ce commentaire
Commentaire de: Szpirglas [Visiteur]

Bonjour Yann! Les Shadoks de gauche font souvent des erreurs comme les Shadoks de droite, et même comme ceux du milieu… mais les Shadoks de droite sont plus près de l’extrême droite, et pour l’instant les Shadoks de gauche voudraient que le legg Delvigne profite intégralement aux Shadoks qui rament et non pas à ceux qui pompent. Tu vois que la planète morale est encore légèrement divisée et bancale!
Antoine.

22.02.14 @ 00:33 Répondre à ce commentaire
Commentaire de: yann [Visiteur]

La moralité n’est pas plus une valeur de gauche que de droite, l’actualité récente (sans remonter à 1981 sous l’ère Mitterrandienne) le démontre.
Le PS a quand même comme premier secrétaire un personnage qui a toujours vécu aux crochets de la société et a été condamné pour abus de biens sociaux. Le gouvernement est dirigé par un premier ministre qui a été condamné pour délit d’octroi d’avantage injustifié (délit de favoritisme). Je passe sur la moralité de certains ministres qui ont du démissionner et sur le Président de la République qui n’aime pas les riches, mais fait tout ce qu’il peut pour vivre comme et avec eux et qui est très “border line” au niveau de ses déclarations fiscales et de patrimoine.

On pourrait faire un copié/collé avec des personnalités de droite.

Il faut arrêter avec les gentils de gauche contre les méchants de droite.
Les extrémistes de quelque bord ou confession qu’ils soient sont dangereux, nous sommes d’accord.

Nous n’en sommes pas là à Coye la Forêt ? Si ?

Le legg Delvigne fait l’objet de deux articles très instructifs sur ce blog.
Si tu souhaites connaître mon avis sur la question, en fonction de ce qui est écrit dans ces deux articles, je trouve effectivement le procédé scandaleux.

Maintenant ce qui m’intéresse au-delà des mots et des grandes intentions un peu creuses, ce sont des chiffres.
Quels projets pour quels coûts avec quels financements ?

Vous savez que la fiscalité locale va évoluer dans un sens peu favorable aux contribuables, quelle est votre position sur cette fiscalité ?

Allez vous vous situer dans la fourchette haute ?

Echangeons sur des projets, sur l’avenir, sur vos propositions.
Donnez nous envie.

Je veux bien vous soutenir et voter pour votre liste mais pas sur 6 propositions plus ou moins consensuelles si vagues qu’elles n’engagent à pas grand chose et ne m’informent aucunement sur des projets réfléchis.
Merci.

22.02.14 @ 11:08 Répondre à ce commentaire
Commentaire de: Marie Louise [Membre]

Si j’étais un citoyen Candide et inexpérimenté, si je ne savais comment choisir entre les shadocks de gauche et les shadocks de droite, si je trouvais leurs idées vagues et consensuelles,donc sans grand intérêt, je crois bien que mon choix se porterait sur la liste capable de restituer un don de 600 000 euros à ceux qui en sont les bénéficiaires désignés et qui jusqu’alors en ont été privés. Ce serait pour moi un bon critère de choix.

22.02.14 @ 23:37 Répondre à ce commentaire
Commentaire de: Pierre [Visiteur]
****-

Bonjour

Sur votre dernier tract, au sujet de votre programme, qu’entendez vous par “continuer la construction de nouveaux logements au chardonneret” ? Avez vous des projets en tête ?

Merci
Pierre

26.02.14 @ 16:25 Répondre à ce commentaire
Commentaire de: Alain Mariage [Visiteur]

Bonjour,

Le projet dont nous faisons mention est celui déjà en cours derrière le Presbytère et que nous soutenons depuis son lancement.
Nous n’avons pas d’autre projet en vue.

Espérant avoir répondu à votre interrogation,
Cordialement,

26.02.14 @ 17:54 Répondre à ce commentaire
Commentaire de: kauffmann Nathalie [Visiteur]  
****-

Bonjour,

A l’aube des élections je vous remercie pour cette présentation exhaustive.

Comme Yann, j’aimerai avoir un développement plus détaillé des différentes propositions .

Que reste-t-il après le remboursement des emprunts sur le budget d’investissement de la commune ?

En vous remerciant
Cordialement
Nathalie

04.03.14 @ 15:08 Répondre à ce commentaire


Formulaire en cours de chargement...

« LES PRIORITÉS DE LA LISTE «ENSEMBLE POUR COYE-LA-FORÊT»SOCIÉTAL? VOUS AVEZ DIT SOCIÉTAL? »
© coye29.com 2008 ---->
Articles RSSCommentaires RSS Se connecter