Commentaires:

Commentaire de: yann [Visiteur]

"Il faut réaffirmer que la dépense publique est utile pour le bien de tous, que les impôts ne sont pas un mal insupportable, qu’ils sont nécessaires et qu’ils permettent de mettre en place les équipements collectifs et les services profitables à l’ensemble de la population."

Les impôts ne sont pas toujours un mal insupportable, par contre la mauvaise gestion du produit des impôts en est un.

Les contribuables (personnes physiques et morales) paient beaucoup d’impôts et pourtant l’état français creuse toujours plus son déficit.

Les contribuables paient toujours plus pour moins de services de l’état.

Ce n’est pas une question de couleur politique mais la conséquence d’une surreprésentation d’une caste issue de deux filières de formation qui est coupée de la réalité économique et sociale. Le pays est dirigé par des gens qui n’ont aucune vision à moyen ou long terme.

Je ne sais pas si être "de gauche" à un sens mais je ne suis pas certain que la politique actuelle du gouvernement ait un sens.
Est-elle de gauche ?
Le président, son gouvernement, le premier secrétaire du PS sont ils "de gauche" ?

Peuvent-ils se vanter de leurs actions ?

Sont-ils exemplaires ?

La mauvaise (ou bonne) gestion n’est pas une question d’étiquette politique, pas plus que l’honnêteté ou la compétence.

Pour revenir à notre commune, je constate simplement que "la gauche" a perdu des sièges au conseil municipal et que c’est sans doute du à son absence de réalisme, d’information concrète et chiffrée.

Quel dommage que vous n’ayez mit votre énergie et votre verbe pour expliquer vos objectifs, communiquer sur vos projets, les moyens pour les mettre en oeuvre, votre budget prévisionnel et d’autres informations qui intéressent les électeurs au lieu de vous répandre en dénigrement inutile.

Généralement la gauche n’est jamais aussi bonne que dans l’opposition où elle peut laisser s’exprimer son sens aigu de la critique, elle a par contre souvent du mal à mettre en oeuvre ses programmes irréalistes.

Visiblement à la foire aux cancres vous figurez en bonne place si on se fie au verdict des urnes….

26.03.14 @ 23:38 Répondre à ce commentaire
Commentaire de: Clément [Membre]

Bonjour Yann,

Nous pourrions nous arrêter un peu sur votre interprétation de l’action de la gauche gouvernementale, bien que le rapport entre l’article et vos assertions puissent passer pour de l’amalgame. Pour clarifier le débat, est-il nécessaire de rappeler que contrairement à certains, notre programme est clairement ancré sur une ligne politique assumée.

Vous dites en partie à raison que « les contribuables paient beaucoup d’impôts et pourtant l’état français creuse toujours plus son déficit », et que « les contribuables paient toujours plus pour moins de service de l’état ». Encore faudrait-il savoir de quelle origine provient une grande partie de ce déficit. D’une part d’une hausse des dépenses, mais aussi des niches fiscales autorisées, et enfin, last but not least, d’un exil fiscal intense.

A ce titre, je vous conseille la lecture du petit livre d’Antoine Peillon, Ces 600 milliards qui manquent à la France. Si vous ne l’avez déjà lu, vous y découvrirez que si des millions de contribuables comme vous doivent payer plus d’impôts (quoique cela reste la plupart du temps dans des proportions raisonnables par rapport au revenu, mais le ressenti en valeur absolue est toujours fort, je vous l’accorde), c’est parce que d’autres, systématiquement beaucoup plus riches que vous et que vous aurez sûrement contribué à enrichir par votre travail décident de s’affranchir illégalement de leurs obligations fiscales, malgré le fait que les sommes qu’ils devraient payer n’affecteraient pas le moins du monde leur mode de vie (beaucoup d’études économiques montrent qu’il est très difficile de dépasser un certain seuil de dépenses). Le pire, c’est que ces personnes qui fuient sont bien souvent issues des deux « castes coupées de la réalité économique et sociale » que vous décrivez très bien dans votre message. J’imagine que nous sommes donc d’accord sur la nécessité de lutter contre l’exil fiscal des plus riches, ce qui devra permettre de baisser les impôts des moins riches et des plus pauvres.

Mais enfin, vous feriez mieux de le signaler à notre ancien maire, lui qui a soutenu à la Communauté de Communes un ancien ministre du budget qui a à la fois contribué à creuser les déficits, pérennisé des niches fiscales inutiles économiquement et dont la vigueur de la lutte en matière de fraude fiscale a été toute relative.

Accabler la gauche gouvernementale sur son manque d’action contre ces trafics financiers est louable, et nous y souscrivons volontiers. Mais notre liste n’en est pas responsable à l’échelle de notre commune ou de notre intercommunalité.
Je le regrette, mais la gauche municipale, comme celle de gouvernement, n’a pas de responsabilité dans la gestion des dépenses de la CCAC, ni dans l’inaction communale que nous n’avons cessé de dénoncer tout au long de la campagne.

Par ailleurs, une réponse plus longue à votre remarque est en cours de rédaction, elle sera mise en ligne prochainement, mais probablement en tant qu’article à part entière, sa longueur ne nous permettant pas de la glisser en commentaire…

A bientôt, donc.

28.03.14 @ 17:26 Répondre à ce commentaire
Commentaire de: Thierry [Visiteur]

Je trouve la réponse de Clément tout à fait bonne. Il explique très bien en quelques mots quel est le grand souci auquel se trouve confronté la France et par ricochet les collectivités territoriales.

J’attends avec impatience l’article de fond.

Au sujet de l’impôt concernant la dette, François Baroin avait lui même avoué qu’envisager la baisse de l’impôt (sans doute pour le quidam) dans la situation actuelle serait une illusion.

Je rappelle quand même d’après une étude des plus sérieuses que la France compte 2,3 millions de millionnaires en dollars pour une population de 65 millions d’habitants contre 1,7 en Allemagne pour une population de plus de 80 millions d’habitants. Et qu’on ne vienne pas me dire que ce sont les "immeubles"qui ont un prix élevé. En Allemagne aussi. Et je ne parle pas du Royaume Unis qui compte 1,3 Million de millionnaires en dollars.

Il est certain qu’avec les différentes niches fiscales. les fuites des capitaux et la délocalisation maladive cela fait beaucoup de recettes manquantes.

Le grand problème des dirigeants de la gauche est de ne s’être pas attaqué comme pourtant promis lors de la campagne présidentielle au monde de la finance. C’est aussi la grande critique formulée par Michel Rocard il y a un peu plus d’un an déjà…

Il est certain que cette mollesse a torpillé le travail des municipalités de gauche qui payent au prix fort cette inertie gouvernementale. J’apprends que la gauche a perdu 155 villes de plus de 9000 habitants.

Évidemment comme Clément le souligne en filigrane il fallait insister sur les conséquences qu’un vote massif UMpiste pourrait avoir sur la communauté de communes… On l’a dit certes mais il fallait le marteler ! je crois même que c’était un des points essentiels dans la mesure ou l’on partait de très loin et que quelque soit la qualité de notre programme la conquête de la Mairie de Coye était dès le départ plutôt complexe.

Quand même à quand l’impôt à la source ?

01.04.14 @ 10:18 Répondre à ce commentaire
Commentaire de: Guy Decamps [Visiteur]

Bonsoir,
Une fois n’est pas coutume et je me permets de nourrir votre blog à la suite de ma mise en cause dans l’article intitulé : " A la petite semaine "

Concernant la salle de tennis judo/danse, une question nous a été posée concernant la mise à disposition d’un employé municipal dédié à déplacer les tatamis. (En aucun cas ce fût une de nos propositions). Devant la difficulté rencontrée par les associations utilisatrices, j’ai proposé que cette question puisse-être mise à l’étude.

Sur le sujet du tennis et de la salle judo/danse, je suis très étonné que vos élus ne se soient jamais manifestés aussi bien dans les commissions qu’au sein du Conseil Municipal sur cet handicap de salles. En sachant qu’un de vos élus est un ardent défenseur du judo et à juste titre.

En ce qui me concerne, j’ai indiqué dans la lettre de Coye-la-Forêt n°114 du mois d’avril 2012 :
"Est-il judicieux d’investir maintenant 1 400 000,00 € TTC dans les projets tennis judo/danse alors qu’il existe une grande priorité sur la problématique de la désertification des commerces du centre ville."
Propos quelques peu repris par Patrice Marchand lors de l’inauguration.

Néanmoins, je trouve regrettable qu’aujourd’hui les associations "découvrent" des dysfonctionnements dans l’utilisation des salles. A ma connaissance, aucune remarque n’a été formulée durant les différentes réunions.

Cordialement.
Guy Decamps

03.04.14 @ 00:08 Répondre à ce commentaire
Commentaire de: Clement [Visiteur]

Bonjour, finalement pas d’article long, mais une réponse détaillée au commentaire de Yann!

« Pour revenir à notre commune, je constate simplement que “la gauche” a perdu des sièges au conseil municipal et que c’est sans doute du à son absence de réalisme, d’information concrète et chiffrée », dites vous mais est-ce vrai pour autant?

La gauche a perdu un siège, et si nous le déplorons, nous respectons le verdict des urnes sans chercher de coupables. Nous n’avons pas su assez mobiliser, convaincre dans un contexte national guère favorable, comme vous le rappelez fort bien.

Pointer l’absence de projets concrets et de réalisme, c’est faire fi de la lecture de notre profession de foi et de notre programme. La Maison Coyenne, la pépinière d’entreprise, le bénéfice de réduction d’impôts lié au respect de notre environnement et de nos engagements pris au sein du PNR, l’utilisation du legs au service de l’action sociale…

Nous attendrons de voir comment en l’absence de tout programme les élus vont faire face aux problématiques qu’embrassait le notre:

• Sur le volet économique, notre commune est en perte de vitesse économique, avec la fermeture de huit commerces ou établissements artisanaux depuis le début des années 2000 (chiffres de M. Decamp). Le constat est là et il est sans appel.
Dès lors, sachant qu’un village sans commerces et artisans est un village voué à dépérir, quelle autre solution réaliste s’impose à nous que celle de renforcer notre attractivité commerciale et artisanale ? Pas le besoin d’installer une supérette qui, en l’état actuel des choses et des éléments publics, ferait concurrence à celle déjà en place, et sans autre ambition d’attractivité de notre commune. Un programme bien léger de la part de nos concurrents, en somme… Malgré cela, vous n’êtes probablement pas sans savoir qu’à programme d’action égal, le manque de commerce entraîne une faiblesse des recettes fiscales et donc une augmentation automatique soit de l’endettement soit de l’imposition individuelle locale.
Il n’y a pas cinquante façons de réaliser, à coûts modérés, cette ambition. La solution plébiscitée par l’ensemble des collectivités locales qui sont dans un cas similaire au notre est de favoriser l’accueil de nouvelles entreprises par le biais de l’installation d’une pépinière.

Mais pas sur n’importe quel thème, encore faut il que le fléchage des entreprises corresponde à un besoin de notre territoire.

• Quoi de plus réaliste que de signaler un besoin de rénovation du bâti (logement, bâtiment municipaux) ? Silence des autres candidats.
• Quoi de plus réaliste que de promouvoir l’aspect environnemental en cohérence avec ce besoin ? Pas de réactions des deux autres listes.

Quoi de plus réaliste enfin que d’exposer en réunion publique les financements, subventions et aides possibles à la réalisation de ce projet qui le rendraient tout à fait souhaitable pour notre commune ? Une contrainte budgétaire nous interdisait de réaliser des tracts aussi longs que ma réponse, mais l’information était disponible, ne vous en déplaise.

• Sur le volet social, quoi de plus réaliste que de permettre de centraliser dans un lieu unique les tenants et aboutissants de la vie sociale de notre commune, en mettant notamment à disposition des moins bien lotis des services publics de proximité, comme le font de nombreuses communes analogues à la notre (là aussi, je vous laisse chercher lesquelles, il faut bien que chacun contribue au mieux être collectif). Vous qui réclamez une meilleure efficacité fiscale, que nous annoncions de façon volontaire dans nos tracts et explicitée en réunion publique, couplée à une meilleure visibilité des services de l’état, auriez été servi.

Au niveau financier, notre volonté était pour cette action sociale de mobiliser une partie du legs en investissement (mais pas en fonctionnement) pour réaliser ce meilleur accès à tous aux services publics. Cela était annoncé dans notre programme et a été explicité lors de notre réunion publique.

Car l’action sociale ne se résume pas à réunir les gens, à distribuer une obole, mais à organiser le soutien des familles coyennes dans la difficulté, des actions bien plus concrètes que la distribution d’un repas à l’occasion des fêtes de Noël pour les plus de 70 ans. Encore une fois, s’il n’y a eu de réponse précise à vos commentaires (mais un article sur l’utilisation du legs a bien été publié sur le blog), quel dommage que vous n’ayez saisi les nombreuses occasions de venir nous rencontrer…

• Quelle vision plus réaliste que celle d’appliquer une charte de l’environnement qui a été signée par l’équipe sortante mais qui n’est pas respectée depuis ? Si vous étiez venu à notre rencontre, nous aurions pu vous expliquer que les réalisations prônées par le Parc Naturel Régional favorisaient une baisse de la fiscalité des ménages lorsqu’ils décident de mettre en place des solutions énergétiques durables, prônées par la charte non respectée par l’équipe sortante, et pour laquelle l’équipe élue ne montre aucun intérêt dans son programme (ah l’environnement par le label Ville Fleurie, en voilà une ambition réaliste). Là encore, notre réalisme vous aurait probablement séduit, tout cela était marqué dans notre programme et a été relayé dans nos apparitions publiques.

• Quoi de plus réaliste et souhaitable budgétairement que de vouloir assurer une transparence dans l’attribution des subventions aux associations (annoncée fortement dans nos tracts et rencontres du public), afin d’encourager à la fois la mise en place de projets soutenables et d’éviter les effets de copinage entre politiques et associations. Là encore, pas d’engagement de la part de l’équipe nouvellement élue, il ne faut donc pas s’attendre à une distribution plus rationalisée de l’enveloppe disponible. Étant donné que ce sont vos impôts qui sont ainsi utilisés, j’espère réveiller votre indignation à l’égard des candidats de droite qui n’ont même pas pensé à en glisser un mot dans leurs programmes…

• Nous avons publiquement dénoncé la Taxe d’Enlèvement des Ordures Ménagères, et argumenté notre proposition très concrète d’une Taxe Incitative réduisant le coût du traitement des ordures ménagères en respect des taxes locales existantes, et incitant réellement à consommer mieux en payant moins…quoi de plus réaliste pour les habitants de notre village ?

Nous pourrions disserter encore longtemps sur l’irréalisme de gauche, mais je crains (ou j’espère, sait-on jamais) que vous ne finissiez par être d’accord avec nous. Sachez quand même que si la foire des cancres nous a mis en bonne place parmi les vainqueurs, la réflexion politique à l’échelle de notre commune n’en sort pas grandie. Nous attendons toujours les contre-propositions de la majorité quant à toutes les problématiques ici rappelées, et déjà présentes dans notre programme.

03.04.14 @ 14:48 Répondre à ce commentaire


Formulaire en cours de chargement...

« Au Théâtre Ce MatinL'HÉRITIER »
© coye29.com 2008 ---->
Articles RSSCommentaires RSS Se connecter