Commentaires:

Commentaire de: Azerty [Visiteur]

Les dames-patronnesses avaient jadis leurs pauvres, elles ont aujourd’hui leurs migrants. Convaincues de leur supériorité morale, elles traitent de racistes, voire de fascistes, tous ceux qui trouvent assez déplaisant le vivre-ensemble qu’on veut nous imposer à toute force. D’ailleurs, le maire devrait vous attaquer en diffamation.
Habiter l’une des plus communes les plus privilégiées et les moins hétérogènes socialement et ethniquement du département et se lamenter sur le mauvais accueil que l’on ferait aux “réfugiés” est une tartufferie sans nom.
Comparer quelques préretraités xénophiles aux Justes de 39-45 est une dégueulasserie.
Continuer à croire que nous allons recevoir un quelconque enrichissement de hordes de subsahariens musulmans illettrés est une folie.
Avec tout mon mépris.

11.08.17 @ 16:16
Commentaire de: Chevillard Sylvain [Visiteur]
5 stars

Quels propos puants, Azerty !
Et quelle ignorance sur la réalité de la fuite ! Les “illettrés", rassurez-vous, n’ont, hélas pour eux, pas les moyens de parvenir jusqu’à votre petit chez vous pépère. Entreprendre un tel voyage demande des moyens financiers importants pour payer les “passeurs". En outre, la maîtrise de l’anglais est une quasi nécessité . Les “migrants” sont des gens éduqués faisant partie de la classe moyenne, au minimum. Les illettrés, crèvent sur place et ne viendront pas troubler votre sommeil.
Votre façon d’appeler “xénophiles", comme une injure, ceux qui essaient de faire preuve de solidarité vous classe sans ambiguïté dans la catégorie des xénophobes. Et à choisir entre deux émotions, l’amour me semble toujours préférable à la peur.
Enfin, et paradoxalement votre argument “habiter l’une des communes les plus privilégiées et les moins hétérogènes socialement…” me conduit à la conclusion exactement contraire à la vôtre : … et venir expliquer que la situation géographique, ainsi que les moyens humains et financiers de Coye-la-Forêt ne permettront pas d’accueillir des migrants dans de bonnes conditions, voilà qui relève d’un égoïsme certain, lorsque, ailleurs, des communes moins fortunées, moins équipées, ont depuis longtemps pris leur part.

Soyez heureux, je vous retourne votre mépris.

15.08.17 @ 11:12
Commentaire de: Azerty [Visiteur]

“La classe moyenne anglophone".
Hahaha, quelle blague. Qui croyez-vous tromper en affirmant de telles inepties ? On ne doit pas avoir les mêmes sources ni voir les mêmes images.
Continuez à vous astiquer l’ego entre belles âmes. Et épargnez-nous cette rhétorique de curé sur l’amour et l’accueil de l’autre.
Il faut être diacre ou socialiste pour professer ainsi constamment son amour de l’Humanité.
Mais on sent bien que vous ne subirez jamais personnellement les conséquences sociales, économiques, civilisationnelles de votre “charité".
La charité n’a jamais fondé une politique.
Comme dirait l’autre, le monde est plein d’idées chrétiennes devenues folles.
Calais, c’était 1% de réfugiés syriens.
Vos migrants, ce sont à 97% des réfugiés économiques majoritairement musulmans.
Et la source est infinie.
L’Australie et heureusement quelques pays d’Europe de l’Est l’ont bien compris.
Je vous laisse entre bienfaiteurs de l’Humanité.

15.08.17 @ 12:28
Commentaire de: Jacqueline Chevallier [Visiteur]

Il est vrai que ma comparaison avec « Les Justes » de la deuxième guerre mondiale était excessive. Les époques ne sont pas comparables. On ne risque aujourd’hui ni la torture ni la déportation à venir en aide à des personnes pourchassées et en danger de mort.

Il faut cependant rendre hommage à ceux qui, de nos jours, viennent au secours des migrants, il faut saluer leur courage et leur humanité, car ils y risquent à tout le moins les injures, les intimidations et les menaces, les agressions verbales et physiques et, de la part de l’État, ils s’exposent aux interpellations, gardes à vue, mises en examen, condamnations, à savoir amendes et peines de prison, comme le montrent par exemple les habitants de la vallée de la Roya dans les Alpes Maritimes.

Car dans notre douce France et notre belle République, il est fait obligation à chacun de porter assistance à personne en danger mais, « en même temps », ce devoir élémentaire est réprimé et la solidarité est qualifiée de délit.

Oui nous connaîtrons les conséquences de nos actes, et nos enfants après nous, car il n’y a pas trente-six solutions pour notre avenir. Soit les Hommes cohabitent (c’est ce qu’on appelle « vivre ensemble ») sur cette petite planète dont l’espace habitable va encore rétrécir du fait du réchauffement climatique, soit ils s’entretuent. Il faut essayer d’œuvrer pour que prévale la raison sur la violence, et pour que le réalisme et l’humanité l’emportent sur l’aveuglement, la peur et l’indignité.

18.08.17 @ 08:24
Commentaire de: Françoise [Visiteur]

Chacun se débrouille avec ses peurs et ses fantasmes.
Pour moi, le danger ne vient pas des immigrés, fussent-ils musulmans et illettrés.

27.08.17 @ 11:09
Commentaire de: Caillou [Visiteur]
2 stars

Bravo Françoise, quelle sagesse en si peu de mots !

28.10.17 @ 15:21
Commentaire de: Reset [Visiteur]
1 stars

Vivement la fin de cette génération égoïste, immature et trop gâté qui nous aura apporté communautarisme, destruction de la nation et le chef d’oeuvre final, la guerre civile.
Merci pour votre enfer…

28.11.17 @ 20:35
« La fin de l'étéLa pyramide du silence »
© coye29.com 2008 ---->
Articles RSSCommentaires RSS Se connecter