Commentaires:

Commentaire de: François DESHAYES [Visiteur]

Bravo, bel hommage à MICHELINE, coyenne connue de tous qui a rendu tant de services et que nous n’oublierons pas !

29.04.09 @ 23:11 Répondre à ce commentaire
Commentaire de: Sophie BARANT [Visiteur]

Merci pour ce bel hommage. Emouvant, enrichissant comme l’était Mimi. Je l’ai connue tardivement mais j’ai eu cette chance. Moi non plus, je ne l’oublierai pas.

02.05.09 @ 18:44 Répondre à ce commentaire
Commentaire de: [Membre]

Salut Micheline,
Je me souviens, gamin, la découverte de La mare aux quatorze arpents en ta compagnie.
A “l’époque” il n’y avait pas beaucoup de voitures, alors tu nous faisais profiter de ta rutilante Diane 6 blanche.
Tu nous trimballais à droite, à gauche, et c’était l’expédition à la piscine de Senlis.
Et puis traîner dans ta cuisine, te voir préparer ta fameuse soupe aux orties.
Voilà, quelques souvenirs toujours vivants.

06.05.09 @ 11:25 Répondre à ce commentaire
Commentaire de: Pistre Longa francoise [Visiteur]  
*****

Moi aussi je me souviens de Micheline, c’est moi qui lui avais présenté Max Bochatay Ami d’enfance de mon mari Gilbert Pistre, lors d’une soirée à la maison rue de la gare. Je regrette qu’elle ne soit plus là, elle connaissait tout de Coye, et de sa forêt, les balades avec elle étaient très enrichissantes. Je me souviens de ses chocolats qu’elle faisait elle même. Elle savait faire beaucoup de choses, elle avait la main verte.Quand on se rencontrait dans la rue de l’endroit ou elle était elle lançait un “Bonjour cousine” Là haut, elle montre aux anges à planter, coudre, cuisine et accueillir tous les animaux du paradis.A bientôt, peut être on se retrouvera et elle aura encore beaucoup de choses à montrer.

18.05.16 @ 11:25 Répondre à ce commentaire
Commentaire de: Poil à gratter [Visiteur]
*****

Beau et fidèle portrait d’une femme très attachante, aimée de tous et très serviable.
Pour la postérité - qui sait, quelqu’un s’appuiera peut-être sur ce blog un jour, il serait bon de corriger certains noms, manifestement erronés, dans le paragraphe “La tapisserie” :
- Savignies (Lescuyer de Savignies), les propriétaires du château ;
- Langavant (Cléret de Langavant), famille qui a habité jusque dans les années 90 chemin des Ecureuils ;
- Bailliencourt à Senlis

26.09.16 @ 10:43 Répondre à ce commentaire
Commentaire de: La rédaction [Membre]

Onomastique oblige ! La rédactrice de l’article recopiera 100 fois les nobles noms écorchés…

28.09.16 @ 13:08 Répondre à ce commentaire


Formulaire en cours de chargement...

« Claude Domenech, un homme de théâtreUne aventure européenne riche d’émotions »
© coye29.com 2008 ---->
Articles RSSCommentaires RSS Se connecter