Commentaires:

Commentaire de: Grand duke [Membre]
*****

Je rentre tout juste de Coye-la-Forêt, où ce soir je n’ai pas assisté à
une pièce de théâtre mais à une conférence-spectacle d’une qualité rare:
“Le gorille” d’après une nouvelle de Kafka, adaptée et mise en scène par
Alejandro Jodorowsky, et jouée par son fils Brontis Jodorowsky.
Le public venu au théâtre ce soir est devenu public de la conférence, et a donc fait partie intégrante du spectacle. Moi, spectatrice devant
l’éblouissante démonstration, faite par l’acteur, de l’absurdité du “paraître", j’ai senti bien souvent réagir la partie reptilienne de mon
être,centre des émotions primitives, est-ce impudique de l’avouer et de
l’exprimer?
Oui, Monsieur Brontis Jodorowsky a réalisé une performance d’acteur
époustouflante où le mime, l’être et le paraître se confondaient de façon fascinante; la mise en scène, les bruitages, et les éclairages, tout, jusqu’aux saluts, a contribué à maintenir le spectateur dans la position inconfortable d’être tantôt voyeur, tantôt le reflet du miroir tendu par l’acteur.
Au sortir de la pièce, un public ravi, et j’en faisais partie, bien contente d’être venue ce soir découvrir une pièce et un acteur que je ne connaissais
pas.
Encore une fois merci aux organisateurs pour la qualité de leur programmation, et bon anniversaire à Monsieur Jean-François Gabillet, Président
du Festival Théâtral de Coye-la-Forêt, que le public a ovationné en ouverture de soirée.

25.05.12 @ 16:09 Répondre à ce commentaire


Formulaire en cours de chargement...

« PROSPER ET GEORGECYRANO »
© coye29.com 2008 ---->
Articles RSSCommentaires RSS Se connecter