Commentaires:

Commentaire de: yann [Visiteur]

A la lecture de cette tribune, j’y vois plus un manque de communication au sein de la “communauté catholique” qu’un manque de transparence du conseil municipal.
Je serais inquiet qu’un membre du conseil municipal prenne des décisions ou favorise une communauté en fonction de ses convictions. Il me semble que nous vivons dans un état laïque. Le conseil municipal est une institution laïque.
Je trouve choquant de vouloir faire passer les intérêts d’une communauté religieuse avant d’autres considérations.
Peut-être devriez-vous apprendre à communiquer entre catholiques sur les affaires qui vous concernent au lieu de vouloir mélanger laîcité et intérêts communautaires.

05.03.09 @ 08:27 Répondre à ce commentaire
Commentaire de: Marie Louise [Membre]

Certes, « le manque de communication au sein de la communauté catholique » est évident.
Qu’en est-il de la municipalité ? Le presbytère en question est une construction intéressante du XIX° siècle, assez vaste, entourée d’un jardin, située au centre du village et qui a appartenu à la commune avant 1933. C’est donc un peu un lieu d’histoire. On peut tout à fait ne pas être catholique et penser qu’il mérite, à titres divers, de rester dans le patrimoine communal. Il me semble donc que la moindre des choses eût été d’informer officiellement le conseil municipal de la mise en vente puis de débattre : était-il intéressant pour Coye-la-forêt d’acquérir cette maison ? Et en vue de quel projet ? Non pour faire plaisir aux catholiques bien sûr, mais pour mettre une propriété agréable et chargée d’histoire à la disposition de tous les habitants. Faire d’un lieu réservé à un petit nombre un lieu accessible à tous.

05.03.09 @ 23:32 Répondre à ce commentaire
Commentaire de: Dominique Ternaux [Membre]

L’absence de préemption de la commune sur le presbytère me parait d’autant plus regrettable, que les propositions de l’étude urbaine l’envisageaient notamment pour se préserver des possibilités de réaménagement de la place et d’accès plus aisé à l’étang du Chardonneret.
Malheureusement, lorsque la question a été posée en commission (le 4 juillet 2008, c’était la première fois qu’il était envisagé de ne pas préempter cette partie), j’ai été la seule à ne pas être d’accord et le Maire a insisté sur le fait qu’un particulier était intéressé et qu’on ne pouvait le faire attendre indéfiniment.
Bien sûr, l’identité de ce particulier n’a pas été révélée à ce moment là, mais elle était connue d’au moins 2 des membres du conseil municipal.

En septembre cette option a été confirmée par la majorité et en novembre, Mme BARRY “pour faire taire les rumeurs” les a en fait confirmées. Je considère quant à moi que l’on a fait peu de cas de l’intérêt général (historique, urbain…) dans cette affaire et que la qualité d’élu de l’acquéreur potentiel aurait au contraire dû permettre que l’on prenne le temps d’une réflexion plus importante, et plus générale, même si en fin de compte, la majorité maintenait finalement sa décision.

Une fois de plus, tout s’est décidé de façon non transparente, au dernier moment, et en dépit du bon sens : Monsieur le Maire a dû donner a posteriori l’autorisation de diviser à l’encontre de l’avis de l’architecte des bâtiments de France.

06.03.09 @ 12:44 Répondre à ce commentaire
Commentaire de: isabelle [Visiteur]

Fort dommage en effet que cette bâtisse ne soit pas redevenue communale. Elle aurait pu héberger une crèche, une maison des jeunes ou autre. Je ne vois pas en quoi cela aurait “favorisé une communauté en fonction de ses opinions", comme le souligne Yann.

07.03.09 @ 00:00 Répondre à ce commentaire
Commentaire de: Serge V. [Visiteur]

Soit il y a hypocrisie, soit il y a peur de déplaire, soit il y a ignorance. Tout le monde savait que la conseillère en question était proche de l’adjoint aux finances. Enfin, il suffisait de marcher dans le village pour le voir!
Très surpris en tous cas de tomber sur airB quand on tape “presbytere coye la foret histoire”
je vais tenter avec château et j’espère avoir plus de chance

28.09.20 @ 16:03 Répondre à ce commentaire


Formulaire en cours de chargement...

« QUE FAIT-ON AVEC LE PLU ?Prolégomènes au Plan local d’urbanisme »
© coye29.com 2008 ---->
Articles RSSCommentaires RSS Se connecter