Commentaires:

Commentaire de: Jacqueline Chevallier [Visiteur]

Je ne peux pas être d’accord avec ce billet : quels que soient l’incivisme de certains cyclistes et parfois même leur agressivité (il y a sans doute là, comme dans toutes les autres catégories de la population, la même proportion de frustrés, d’imbéciles et de prétentieux) le vélo fera toujours moins de morts que la voiture, moins de particules fines, moins de gaz à effet de serre – aussi bien à la fabrication qu’à l’usage – moins de bruit, moins de dégâts et moins d’encombrements.

Tout est excessif dans ce propos : parler de “cauchemar” à propos de l’usage actuel du vélo, c’est connaître des nuits somme toute assez paisibles, et comparer la multiplication des vélocipédistes à l’invasion des criquets, c’est n’avoir pas vu les photos terrifiantes des Africains se débattant au milieu des nuées d’insectes. Quoi qu’il en soit, c’est d’emblée discréditer le propos. Dire que la jeunesse est “toujours imbue d’elle-même", c’est glisser au passage un propos anti-jeuniste qui pourrait donner envie de qualifier son auteur de vieux … (ce que vous voudrez). Pas de doute que l’auteur se laisse emporter par sa plume en un “tourbillon” de mots quasi “suicidaire". On pourrait rétorquer que les promeneurs de chiens très souvent ignorent le caniveau et il arrive qu’ils soient eux aussi responsables d’accidents, notamment sur les “vieillard•e•s” (je connais au moins deux cas) et sur les promeneurs pacifiques à vélo (j’en fus moi-même victime l’année dernière). Pour autant faut-il lancer des invectives sur la totalité de l’engeance ? On pourrait également faire observer qu’on rencontre parfois des handicapés violents et des vieilles personnes hargneuses. Les généralisations ne peuvent que provoquer l’amalgame et la confusion, elles sont le contraire même de la réflexion.

Le jour où l’on aura complètement inversé la tendance et où l’on aura accordé au vélo la place que l’on donne actuellement à la voiture (en termes d’espaces, d’investissements, d’aménagements mais aussi de valorisation sociale), je suis certaine qu’on pourra vivre en paix avec ce mode de déplacement qui ne demande qu’à être doux.

26.09.20 @ 15:37 Répondre à ce commentaire
Commentaire de: [Membre]

C’est un cauchemar uniquement car rien n’est pensé en France pour donner toute sa place au vélo.
Dans bien d’autres villes de pays nordiques où l’on pratique le vélo massivement et depuis fort longtemps, et pas seulement les jeunes imbus d’eux-mêmes, les hôpitaux ne sont pas plus surchargés qu’ailleurs.

27.09.20 @ 11:14 Répondre à ce commentaire
Commentaire de: Serge V. [Visiteur]

bravo pour ce texte. j ai quitte la France et donc Coye et je suis heureux de lire que Coye29 continue à porter des valeurs saines. Bravo et bonne lutte pour le vélo!

28.09.20 @ 15:29 Répondre à ce commentaire
Commentaire de: Serge V. [Visiteur]

mon message s’adresse à Madame Chevallier, bien sûr.

28.09.20 @ 15:30 Répondre à ce commentaire


Formulaire en cours de chargement...

« ProfTu la veux comment, ta planète ? »
© coye29.com 2008 ---->
Articles RSSCommentaires RSS Se connecter