Commentaires:

Commentaire de: Jacqueline Chevallier [Visiteur]

L’article de Jacques Bona est très éclairant.
La façon dont le texte fait boucle, le renversement de situation quand à la fin le personnage vivant prononce les mots imaginés par l’écrivain tapant au début sur son ordinateur, la construction savante et les allers-retours entre le fictif et le réel, tout cela m’a fait penser aux constructions et aux paradoxes de Borges dans « Fictions ». Et bien sûr, c’est stimulant pour l’esprit.
On peut regretter cependant que cette rencontre subtile entre l’écrivain et son personnage se soit déroulée quasiment sur le mode de la confidence, de sorte qu’au-delà du quatrième rang le spectateur ne pouvait plus en capter grand-chose et qu’au bout du compte… il a fini par s’ennuyer.

20.05.17 @ 07:19 Répondre à ce commentaire


Formulaire en cours de chargement...

« L’Affaire Calas (2)Le Bourgeois gentilhomme »
© coye29.com 2008 ---->
Articles RSSCommentaires RSS Se connecter