Commentaires:

Commentaire de: Jacques Bona [Membre]
*****

En dépit des critiques consensuelles opposées à mon compte-rendu, je confirme que, dès l’ouverture du rideau de La Bataille d’Eskandar, je me suis senti frustré par la réalisation théâtrale du rêve de la pauvre Mme de F… Un tel titre m’avait fait espérer d’entrer dans un symbolisme mythique d’une envergure toute autre que cette malheureuse image de deux comédiens derrière un micro entourés de leurs deux musiciens, quelques valeureux qu’ils soient ensemble et dans leurs interprétations respectives. Je vous accorde aussi que j’ai pris ensuite le même plaisir que vous à leurs interventions. Par malheur, je pensais en même temps que j’avais été invité dans un grand restaurant étoilé *** dont on ne me faisait visiter que les cuisines. Les odeurs y étaient appétissantes, mais les plats promis absents. Je ne m’attendais évidemment pas à un véritable tremblement de terre, mais à une évocation artistique grandiose qui me permettrait d’entrer dans le royaume de la tragédie antique. Le discours s’est, hélas ! arrêté à celui d’une patiente d’un Jung qui aurait abjuré sa culture. Pour faire bref, j’attendais “Anna Karénine” et j’ai assisté aux “Deux orphelines” ! Mais cela n’engage, bien sûr, que mon opinion…
(Rassurez-vous pour moi, le lendemain, dans un environnement scénique tout de modestie, Céline, derniers entretiens atteignait les sommets attendus)
Jacques

13.05.19 @ 17:43 Répondre à ce commentaire
Commentaire de: Marie Louise [Membre]

Comme c’est intéressant cet échange de points de vue! On a de la chance de pouvoir discuter ainsi.
Céline c’est autre chose. Un spectacle parfait mais un personnage haïssable.

13.05.19 @ 19:07 Répondre à ce commentaire


Formulaire en cours de chargement...

« La Bataille d’EskandarBritannicus »
© coye29.com 2008 ---->
Articles RSSCommentaires RSS Se connecter