Commentaires:

Commentaire de: Geneviève [Visiteur]

Un grand merci, Jacqueline, de dire avec précision et clarté la réalité des faits, quant à ce projet aberrant du centre ville, je ne veux pas parler de “cœur", car ce mot a trop de valeur humaine pour moi, et ce projet est avant tout commercial…. je ne peux pas ne pas repenser à la vente du presbytère.
La mairie préfère la consommation, (donc la voiture et l’argent), aux enfants. Or notre avenir, ce sont les enfants, les retirer du “cœur” de la commune, cela en dit long sur les priorités et les préoccupations de la Commune ! Mais les conseillers sont-ils donc tous d’accord avec ces choix, ou bien doivent-ils suivre aveuglément les décisions prises par d’autres ? N’y a-t-il que “la petite dizaine d’opposants de principe, issus de la gauche, toujours les mêmes” (dixit Mr Deshayes - Oise matin 31.12.14) qui s’opposent à ce projet qui va à l’encontre de tout bon sens ?

25.11.15 @ 21:49 Répondre à ce commentaire
Commentaire de: Deshayes [Visiteur]

Qualifier cet article comme étant le reflet exact de ce projet n’engage que vous !
c’est votre vision des choses ! Bien évidemment les conseillers n’ont pas à suivre aveuglement quoi que ce soit, et comme je l’ai déjà dit, aucune décision n’est prise. (sauf l’emplacement de la supérette).
Svp arrêtez ces procès d’intentions injustifiés !

26.11.15 @ 23:04 Répondre à ce commentaire
Commentaire de: Jacqueline Chevallier [Visiteur]

Je ne fais pas de procès d’intention, je cherche à comprendre, donc je pose des questions.
Tout cela (l’étude à 108 000 € et l’idée de fermer l’école du Centre) est pour moi tellement ahurissant et incompréhensible ! Pour ne rien faire finalement ? C’est ce que je souhaite de tout cœur.
Peut-être n’ai-je pas bien compris, mais j’avais cru que les travaux pour la supérette devaient démarrer dès le mois de janvier et qu’il était question dans un premier temps d’empiéter de 55 m2 sur la cour de l’école, avant de fermer l’établissement scolaire à terme. Si j’ai mal compris, tant mieux !

Il n’en demeure pas moins que j’ai posé deux questions sur EklaBlog qui n’ont pas eu de réponse pour l’instant.

1°) D’après l’étude de la SAO :
L’ensemble des surfaces disponibles pour envisager l’implantation de commerces en Rez-de-Chaussée est d’environ 290 m2. [Cette] surface serait suffisante pour une supérette sur les parcelles des [immeubles existant au] n°44 et 46 [de la Grand-Rue] (220m2).
Pourquoi dès lors envisager d’empiéter de 55 m2 sur la cour de l’école ?

2°) En quoi consistent précisément les travaux de rénovation [à l’école des Bruyères] prévus dans les scénarios 1A, 2A et 4 ?

28.11.15 @ 16:11 Répondre à ce commentaire


Formulaire en cours de chargement...

« Contre le FN, le PS choisit le "barrage républicain"Projet « cœur de ville » : ce qui nous attend »
© coye29.com 2008 ---->
Articles RSSCommentaires RSS Se connecter