Commentaires:

Commentaire de: Jacqueline Chevallier [Visiteur]

Cette joie factice autour du sapin !
Même s’ils n’osent pas l’avouer, pour beaucoup Noël est ressenti comme une vraie corvée, mais pourtant on ne peut pas y échapper.
Noël , c’est l’injonction à consommer et à gaspiller. C’est la fête des marchands, le règne de l’inutile et du superflu, pour le plus grand bonheur des fabricants de pacotille.
Restait le plaisir de se retrouver qui, cette année, nous est confisqué.

23.12.20 @ 18:58 Répondre à ce commentaire
Commentaire de: Marie-Louise [Visiteur]
*****

Ouf! C’est fini. Depuis novembre l’angoisse augmentait…au fur et à mesure que le 25 décembre approchait. Et maintenant soulagement. Fin de la course. Il reste des images. Plutôt heureuses. Les sourires, des regards émus, et l’amour qui se dit ou se voit. Une sorte de trêve, une parenthèse dans le quotidien des activités, des soucis et des banalités. Finalement ce fut un moment plutôt heureux, même si les absents nous manquaient. On pourrait bien recommencer l’année prochaine.

Commentaire de: Hugues Morin [Visiteur]

Bah moi,
J’adore l’image du père Noël “genre vieil alcoolique jovial".
Mon cher Olivier, tu délires vraiment avec le type pédo-agresseur, tu vois trop de trucs en dessous de la ceinture.
Bonne année,
Hugues

04.01.21 @ 13:20 Répondre à ce commentaire
Commentaire de: Marie Louise [Membre]

Tous les pères Noël ne sont pas rougeauds, boursouflés et bedonnants.Il y en a de sveltes et de beaux quand ils ne s’enlaidissent pas d’une barbe épaisse. Il y en a qui ne se camouflent pas sous une capuche.Il y en a aussi qui ne se montrent jamais.
Tout le merveilleux dont on entoure Noël ne peut faire oublier que l’enfance n’est pas toujours choyée ni heureuse. Elle peut être douloureuse, brisée. La présence d’un Père Noël dans nos rues ne peut faire oublier qu’il peut chez lui être monstrueux. Les enfants, la nuit de Noël, n’ont pas tous été heureux. Et le dire,ce n’est pas regarder sous la ceinture,c’est regarder le monde en face, dans sa beauté comme dans sa dure réalité.

05.01.21 @ 00:25 Répondre à ce commentaire
Commentaire de: Hugues Morin [Visiteur]

Marie-Louise,
Merci d’être venue à la rescousse…
Je n’avais encore rien pipé, il est assez frustrant de se sentir sot.
En fait,le père Noël pourrait être un papa qui pourrait être monstrueux et/ou pédo-agresseur à la maison, ça y est j’ai enfin compris.
Un petit mot quand même au sujet du reste.
La dénonciation du Noël “potlatch” et tout le blabla du comportement (sur-bouffe, lumière, montagne de cadeaux et Cie) des GENS, les pauvres, ils vont se sentir mal si ils lisent, ah ouais probable qu’ils ne lisent pas…
Cette “débauche de joie factice” POUR QUI?
Qui sait si c’est factice pour les GENS?
@Olivier
En débattre en conversation serait plus agréable, sans masque bientôt je l’espère!
Bonne soirée
Hugues

05.01.21 @ 21:25 Répondre à ce commentaire


Formulaire en cours de chargement...

« Un printemps confinéTant qu'il y aura des hommes... »
© coye29.com 2008 ---->
Articles RSSCommentaires RSS Se connecter